English

Accueil > Le laboratoire > Axes de recherche




Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Axes de recherche

13 septembre 2013 ( dernière mise à jour : 14 septembre 2017 )

Le but des recherches de l’unité est de comprendre le fonctionnement des écosystèmes et le maintien de la biodiversité. Nous développons une recherche intégrée pour décrire les patrons (spatiaux, temporels) de biodiversité de l’échelle locale à l’échelle globale, comprendre les processus (évolutifs, écologiques) à leur origine et les mécanismes sous-jacents à leur dynamique sous l’influence de forçages environnementaux (changement climatiques, pollution, changement d’utilisation des terres,...).
Nous nous basons sur l’observation (à court et long terme), l’expérimentation et la modélisation. Nos travaux nous permettent de développer des modèles prédisant la réponse de la biodiversité aux changements. Nous les appliquons pour résoudre des questions sociétales en lien avec l’évaluation des services rendus par les écosystèmes, la gestion de l’environement, la conservation de la biodiversité.
Une partie importante de notre activité est centrée sur les écosystèmes d’altitude.

Notre recherche se développe autour de huit thématiques scientifiques :.

DIVADAPT — Adaptation, diversification et origines de la biodiversité
Il s’agit d’étudier les bases génétiques des mécanismes d’adaptation, de spéciation (isolement reproducteur, zones hybrides, ainsi que les origines évolutives des patrons de biodiversité (tempo et mode de diversification des espèces, influence des facteurs environnementaux et innovations morphologiques clés).
Méthodes : scans génomique, architecture génétique, transcriptomique, phylogénies, méthodes comparatives

INTERSPE — Réseaux d’interactions entre espèces : une perspective fonctionnelle
Nous étudions la dynamique spatio-temporelle des communautés de grands herbivores en réponse aux facteurs biotiques et abiotiques, caractérisons la structure des réseaux inter-spécifiques et les fonctions des écosystèmes (e.g. plantes-herbivores/pollinisateurs). Une partie de l’activité concerne la modélisation des liens entre facteurs environnementaux et fonctionnement des écosystèmes .
Méthodes : monitoring à long terme, observations comportementales, écologie chimique, génétique, métabarcoding, analyses de réseaux écologiques, modélisation

PALEOENV — Paléo-environnements : perspective à long terme des trajectoires des écosystèmes de montagne
Cet axe a pour objectif de reconstruire les trajectoires des systèmes d’interactions homme-nature pour identifier les moteurs des changement. Cela implique par exemple d’évaluer l’impact des activités humaines sur les dynamiques et le fonctionnement de leur environnement, de modéliser l’influence de ces dynamiques sur la distribution de la biodiversité (e.g. développement des communautés après les retraits glaciaires)
Méthodes : ADN environmental et métabarcoding, géochimie isotopique, ADN ancien

MALBIO — Mathématiques et algorithmique pour l’étude de la biodiversité
Les développements de méthodes mathématiques et algorithmiques trouvent leurs applications dasn l’analyse de données de métabarcoding ADN (e.g., assignation taxonomique), l’assemblage de génomes basse couverture (e.g., génomes d’organelle à partir de données d’ADN environnemental), l’analyse de reséquençage individuel basse couverture en génomique des populations (e.g., détection de variants sur des organismes non modèles)
Méthodes : algorithmes de clustering, classifications supervisées, algorithmes d’assemblage, k-mer statistiques, théorie des graphes, inférence statistique

XPADE — Pressions xénobiotiques : Adaptation et dysfonctionnement des écosystèmes
Nous étudions les impacts de multi-pollutions environnementales sur les organismes et les organes, les impacts à l’échelle multi-générationelle de polluants en condition contrôlées, les effet des polluants en condition de stress environnementaux multiples en milieu naturel
Méthodes : micro/méso-cosmse, écotoxicologie, génomique & transcriptomique, métabarcoding, modélisation en dynamique des populations

BIOGEOCHEM — Biogéochimie : relier biodiversité et cycles des nutriments dans les prairies permanentes
Nos travaux concernent les interactions fonctionnelles entre biodiversité et cycles biogéochimiques (N, C, H2O). Nous développons des représentations fonctionnelles de la diversité dans les modèles land surface, caractérisons les effets des cycles des nutriments sur le rôle de la biodiversité et leur impact sur la résistance/résilience des écosystèmes.
Méthodes : télédétection, capteurs climatiques, approches multi-isotopiques, métabarcoding, métatranscriptomique, échanges de carbone, modèles biogéochimiques et de surface du sol

MACROECO — Macroécologie et règles d’assemblage des métacommunautés : applications à la modélisation de la biodiversité et à la conservation
Nos études visent à comprendre comment l’histoire, les facteurs environnementaux, et les processus de coexistence d’espèces modèlent les assemblages de communautés et les écosystèmes. Nous développons des modèles de biodiversité et des approches statistiques pour étudier la biodiversité en fonction du temps, de l’espace et du niveau d’organisation. Nous produisons des scénarios quantitatifs de biodiversité (échelle locale à globale) en lien avec la conservation et la gestion des zones protégées .
Méthodes : Transplantations, inventaires de biodiversité à grande échelle, metabarcoding, simulations, modélisation

SERVALP — Dynamique des socio-ecosystèmes dans un monde changeant
Cette thématique utilise le couplage de modèles écologiques pour la quantification des services écosystémiques (effets du climat et de l’utilisation des terres sur les services rendus par la biodiversité, effets de la biodiversité sur le fonctionnement des écosystèmes). Nous déterminons les mécanismes à l’origine des compromis et synergies entre services écosystémiques, développons des scénarios intégrés d’utilisation des terres, de biodiversité et de services écosystémiques combinant construction participative et modélisation des services.
Méthodes : géostatistiques, modèles d’utilisation des terres et multi-agents, analyses de réseaux écologiques, valorisation sociale, recherche participative

La recherche au laboratoire est effectuée au sein de plusieurs plateaux techniques.




Sous la tutelle de :



Crédit et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG  2017