English

Accueil > Le laboratoire > Axes de recherche > Axes de recherche




Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Axes de recherche

13 septembre 2013 ( dernière mise à jour : 6 mars 2014 )

Le LECA est une Unité Mixte de Recherche (UMR 5553) associant des chercheurs du CNRS, de l’Université Joseph Fourier et de l’Université de Savoie. Le but des recherches de l’unité est de comprendre le fonctionnement des écosystèmes et le maintien de la biodiversité et de prédire leur réponse aux changements en utilisant des concepts et des méthodes issus de disciplines telles que l’écologie et la biologie évolutive. Nous voulons pour cela développer une recherche intégrée allant des mécanismes moléculaires de l’adaptation jusqu’à l’impact global de l’environnement physique sur le fonctionnement des écosystèmes et le maintien de la biodiversité.

Notre recherche se développe autour de quatre grands axes entourés de quatre plateaux techniques.

Evolution, modélisation et analyse de la biodiversité (EMABIO) :
EMABIO cherche à comprendre les mécanismes eco-evolutifs qui génère la biodiversité et sa dynamique spatiale et temporelle. Ceci est réalisé par l’étude de la variation spatiale et temporelle des différentes facettes de la biodiversité et par l’étude des mécanismes d’assemblage des communautés et l’influence des processus micro- et macro-évolutifs. Le but est d’utiliser cette connaissance pour développer des scénarios de biodiversité.

Fonctionnement, dynamique et services des écosystèmes de montagne (FYSE) :
Cet axe cherche à étudier le rôle des traits fonctionnels (morphologiques, physiologiques, reproducteurs…) dans les interactions biotiques entre plantes, animaux et microorganismes à différentes échelles spatiales et temporelles et leurs conséquences pour les cycles biogéochimiques majeurs (carbone, eau, azote) et les services écosystémiques.

Bases génétiques de l’adaptation (GBA) :
Cet axe vise à comprendre les bases génétiques de l’adaptation des organismes à leur environnement, tant par sélection des génotypes spécialisés dans leur milieu que par leur capacité à présenter différentes morphologies selon l’environnement où ils se trouvent (plasticité phénotypique).

Pollution, environnement, écotoxicologie, écoremédiation (P3E) :
En lien avec les trois autres, cet axe concerne la compréhension des effets directs et indirects des xénobiotiques (pesticides, HAPs, PCBs, métaux, …) sur les écosystèmes (écotoxicité, adaptation, résistance, modification des communautés, relations interspécifiques…).







Sous la tutelle de :



Crédit et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG  2017