English

Accueil > Recherche > Equipes
(2011-2015)
> P3E > Thématiques




Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

Thématiques

12 novembre 2013 ( dernière mise à jour : 27 novembre 2013 )

Les environnements pollués offrent des lieux de tests idéaux pour comprendre les mécanismes et processus d’adaptation. La majorité de notre compréhension de l’acclimatation à la pollution provient d’études à court terme (1 génération) de l’impact de xénobiotiques sur des animaux provenant d’environnements non pollués. De telles études indiquent comment la plasticité phénotypique joue un rôle dans la réponse à court terme à ce nouvel environnement. Elles manquent cependant d’informations sur la capacité de ce phénomène à faciliter ou à handicaper l’adaptation (durant plusieurs générations d’exposition). D’un autre côté, les études au niveau de la population sur des individus vivants dans des environnements pollués offrent la possibilité d’identifier les mécanismes génétiques de l’adaptation et les loci jouant un rôle dans la tolérance à pollution. Une fois ces loci candidats identifiés, il est alors possible d’évaluer leur plasticité phénotypique dans différentes conditions environnementales.

JPEG - 66.6 ko

En France et en Europe, de nombreuses équipes sont intéressées par l’écotoxicologie. La particularité de notre équipe est d’être leader dans le développement et l’application d’outils innovants dans le but d’aller au-delà des études écotoxicologiques descriptives classiques. De plus, nous faisons des efforts permanents pour évaluer les possibles applications de nos recherches. En termes d’applications directes, nous développons des outils innovants pour optimiser 1) des actions de prévention (biomarqueurs) 2) l’expertise, spécialement pour le control des insectes vecteurs de maladie comme les moustiques et 3) de nouvelles méthodes et stratégies pour la restauration des écosystèmes (écoremédiation).

 

Ces objectifs donnés, notre recherche s’organise autour de deux axes principaux interdépendants :
 
Axe 1- Etudier la réponse des organismes à la pollution à différents niveau d’organisation biologiques (gènes, transcriptome, paramètres biochimiques, physiologique, immunologique et histologiques, fitness, modification des communautés…) à court (acclimatation) et long termes (adaptation).
 
Axe 2- Appliquer les résultats de l’axe 1 pour des actions de prévention ou d’expertise et développer des outils innovants pour aller au-delà des études écotoxicologiques descriptives classiques.




Sous la tutelle de :



Crédit et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG  2017