English

Accueil > Recherche > Thèmes (2016- ) > XPADE > Champs de recherches




Rechercher

OSUG - Terre Univers Environnement

XPADE : Champs de Recherches

par Webmaster - 3 mai 2016 ( dernière mise à jour : 25 août 2016 )

XPADE : Pressions Xénobiotiques : Adaptation et Dysfonctionnment des Ecosystèmes

XPADE aborde trois principaux défis qui sont :

1) Comment pouvons-nous étudier avec réalisme les impacts des xénobiotiques au niveau de l’organisme et du sub-organisme ? La corrélation entre l’exposition aux xénobiotiques et leurs effets est étudiée à l’échelle de l’organisme (toxicité, résistance, la taille du corps, la fécondité de la croissance...) et du sub-organisme (expression des gènes, perturbation endocrine,…). Le défi consiste à comprendre les mécanismes impliqués dans la plasticité phénotypique en présence (i) de pressions réalistes de multi-pollution et (ii) de la variabilité naturelle des paramètres environnant (UV, température...). L’intégration des effets croisés sur les réponses de l’organisme sera indispensable (i) pour déterminer les facteurs confondants et (ii) pour prédire les effets sur la dynamique des populations à l’échelle des écosystèmes, notamment en utilisant la modélisation.

2) Comment pouvons-nous estimer les impacts à long terme des polluants dans des conditions contrôlées ? L’évaluation des effets à grande échelle des mélanges de polluants ubiquitaires (à des niveaux réalistes d’un point de vue environnemental) sera étudiée à l’échelle multigénérationnelle. Ces expositions sont rarement étudiées principalement pour des raisons pratiques, avec en conséquence peu de données sur les processus adaptatifs au sein d’une population. Nous avons récemment mis au point deux types d’études multi-générationnelles : une en microcosme (insectes avec temps de génération court) et une autre en mésocosmes (étude trans-générationnelle sur des modèles comme les amphibiens à cycle biologique plus longs).

3) Comment pouvons-nous estimer l’effet des polluants dans un monde aux multiples stress environnementaux ? Les patrons d’abondance, de distribution, de diversité et d’adaptation seront étudiées en présence de pressions xénobiotiques réalistes, situées dans des zones naturelles très bien définies. Les (meta)données obtenues à partir de ces approches mettra en évidence l’adaptation des espèces locales à l’ensemble des critères (xénobiotiques, paramètres environnementaux, variabilité temporelle). Ces espèces seront d’intérêt pour (i) étudier les mécanismes impliqués dans la tolérance aux produits chimiques et (ii) les exploiter dans les stratégies de remédiation. Une telle approche holistique top-down fournira des prévisions précises à grande échelle des altérations de l’écosystème induites par les pressions xénobiotiques.

Contacts :
Muriel Raveton : muriel.raveton[at]univ-grenoble-alpes.fr
Stéphane Reynaud : stephane.reynaud[at]univ-grenoble-alpes.fr




Sous la tutelle de :



Crédit et mentions légales | Contact | Plan du site | © OSUG  2017